COVID-19 : L’interview du président de Viadom coiffure à domicile

« Nos coiffeuses ont pu compter sur nous ! » 

Viadom existe depuis 30 ans Il est le pionnier de la coiffure à Domicile qu’il a contribué à développer et à structurer au point qu’il est reconnu comme un vrai métier et un service qui séduit de plus en plus de clients. 
A l’occasion de la crise COVID 19, qui a impacté de nombreuses professions, nous avons interrogé Christian LEHR, le Président de Viadom, sur la façon dont l’entreprise a accompagné ses coiffeuses.

Christian Lehr - Président de Viadom

Comment avez-vous abordé la crise ? 

Christian LEHR : En Alsace, où se trouve le siège de la société, nous avons été les premiers, à comprendre la gravité de l’épidémie.  
De plus, les coiffeuses Viadom qui intervenaient dans les EHPAD ont rapidement été dans l’obligation de suspendre leur prestations. 
Dès début mars, alors que la pénurie s’annonçait déjà, j’ai pu effectuer une commande de milliers de flacons de gels hydro alcooliques auprès de notre fournisseur de produits. 
Ma préoccupation première était de protéger la santé de mes salariés et puis, bien entendu les clients.

Après l’annonce du confinement, nos coiffeuses à domicile se posaient beaucoup de questions. 
Nous avons mis en place un flash d’info envoyé régulièrement (par mails, par SMS, et disponible au sein de leur espace personnel sur le sitepour leur donner toutes les informations et consignes. Une foire aux questions a aussi été mise en place dans laquelle elles pouvaient retrouver toutes les réponses. 


Nous avons constitué une équipe dédiée entièrement disponible pour gérer toutes les démarches – qui étaient assez compliquéeset répondre à toutes leur interrogations (sur les prestations, le chômage, le salaire, …). 

Christian Lehr auprès de coiffeuses Viadom - Viadom Professionnel

Christian Lehr auprès de coiffeuses Viadom lors d'une formation

Justement, vous évoquez la question du salaire et du chômage   

Christian LEHR : Bien sûr, pour nos coiffeuses c’était la préoccupation N°1. Mais elles ont été très vite rassurées. Car en effet, en tant que coiffeuses à domicile en CDI, sans avoir à faire aucune démarche, elles ont pu bénéficier de leur salaire. C’est VIADOM qui a effectué toutes les procédures pour l’inscription au chômage partiel et qui a avancé le montant de leur salaire. 

Fin mars et fin avril, les coiffeuses Viadom ont reçu leur salaire habituel. Et, ce sera encore le cas en mai. Une bonne nouvelle quand on voit les difficultés que rencontrent les coiffeuses indépendantes ou même les employés de salon dans certains cas.  
Chaque jour nous recevons encore des remerciements  de la part de nos salariées !

Comment envisagez-vous la reprise ?

Christian LEHRLa crise n’est pas terminée et elle aura encore des conséquences. Pour la coiffure à domicile il y a des impacts positifs : Les personnes vont redouter de sortir de chez elle. Le service de coiffure que nous proposons à domicile a de beaux jours devant lui. Dès le début de la crise, les demandes de rendez-vous ont augmenté car de nombreux clients de salons ne souhaitaient pas prendre de risques.

C’est pourquoi nous avons préparé nos coiffeuses afin qu’elles puissent travailler dans les meilleures conditions. Un protocole de sécurité et d’équipement leur sera fourni. Des masques leur seront livrés. Et nous avons fait en sorte que tous produits professionnels (pris gratuitement en charge par Viadom) leur soient livrés dans les temps et en quantité suffisante pour pouvoir assurer toutes leurs prestations.

Christian Lehr et des coiffeuses Viadom - Viadom Professionnel

Le président de Viadom et des coiffeuses à domicile en formation

Quels enseignements tirez-vous de cette crise pour la coiffure à domicile ?

Christian LEHRLa crise a montré que les coiffeurs étaient indispensables !  Cela met en valeur les métiers de la coiffure et ses savoir-faire.
Cet épisode a aussi montré que certains statuts pour exercer la coiffure sont plus protecteurs que d’autres.
Les coiffeurs qui choisissent de travailler au noir ont sans doute pris conscience que cela constituait un risque en cas de coup dur.

Les témoignages montrent que pour une partie des indépendants, la situation est précaire : leur revenus ont baissé de façon considérable et ils se sont sentis bien seuls face aux démarches et à l’incertitude sur leur avenir. Je formule le vœu que désormais la concurrence soit plus loyale.

Avec cette pandémie, notre satisfaction est de pourvoir démontrer que notre modèle est le bon. Nous sommes fiers d’avoir pu assurer un salaire complet à 95% de nos salariées.

Avez-vous un message pour les coiffeuses ?  

Christian LEHRIl n’est jamais trop tard pour faire le choix de la sécurité ! Les professionnels doivent être exigeants dans le choix de leur statut, avant de se lancer ou de changer d’employeur et étudier les avantages et les inconvénients des offres mais aussi prendre en compte la solidité de l’entreprise.

Viadom fête ses 30 ans cette année et ce n’est pas un hasard !

 

Vous êtes coiffeur-se à domicile ? Vous aimeriez rejoindre l'équipe Viadom et bénéficier des (nombreux) avantages du salariat ? N'hésitez pas à demander notre documentation en ligne ou à contacter nos recruteurs au 03 89 33 28 26.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *